Photographe lyonnaise

Parcours

Née en 1977

Sa rencontre avec la photographie débute par l'apprentissage des techniques de tirage noir et blanc argentique en 1995. Autodidacte dès le lycée, où elle utilise le laboratoire photo, elle choisit ensuite de s'ouvrir à la théorie de l'Image en suivant les cours de l'Université Lumière Lyon 2, dans le cadre de la faculté d'Arts du spectacle et de l'option audiovisuelle (1997 Deug arts du spectacle - cinéma, théâtre, photo- option lettres modernes/ 2000 Licence d'études cinématographiques et audiovisuelles-option photo).

En 1998, elle se spécialise dans la photographie et passe un CAP photo afin d'approfondir les techniques liées à la prise de vue, au tirage noir et blanc puis couleur.

Son activité de photographe commence par la transmission de savoirs dans le cadre d'un atelier photo qu'elle anime au Polaris (Centre Culturel de Corbas) de 1999 à 2002, avant de s'ouvrir au reportage évènementiel à l'agence Sélénium avec Laurence Papoutchian et Cécile Caillon, de 1998 à 2007.

Elle se lance ensuite dans l'enseignement du Français Langue Etrangère (Maîtrise F.L.E en 2008) ce qui lui permet de partir à l'étranger et de réaliser des reportages photographiques liés à ses voyages au Brésil, Jordanie, et Egypte. Puis elle enseigne en France, le français aux primo-arrivants et aux étudiants étrangers.

Après avoir effectué un travail autour des gens du voyage en alliant le F.L.E et la photographie (2009), elle oriente sa recherche vers l'univers du spectacle vivant en suivant les créations de compagnies autour des arts du cirque, du théâtre et de la danse. Son travail est alors  lié au corps et au mouvement.

Elle a notamment collaboré avec la compagnie le Filament sur une exposition photo « Un jour on peut se briser les ailes » autour du spectacle « Fil'Amor(t) » de 2011 à 2013 avec Fanny Vrinat. Une exposition aérienne, sur une structure en métal de Super Alu.

Récemment, elle a travaillé sur un projet livre « Femmes de Gerland, Portraits sensibles », en collaboration avec la biographe Cécile Mathias et le centre social de Gerland. Le livre, paru le 8 mars 2016, dans le cadre de la journée de la femme, était accompagné d'une exposition photo de portraits tirés de l'ouvrage.